Les abaques: un matériel éducatif à fabriquer soi-même.

Les abaques à fabriquer soi-même

Dans ce nouvel article, je vais vous présenter les abaques. Un matériel éducatif apprécié des enfants qui va leur permettre de développer un certain nombre de compétences. Il s’agit d’un matériel qui peut vite être onéreux. Voilà pourquoi je vous donne ici des idées et des astuces pour en fabriquer un vous-même très facilement.

Sachez que vous aurez besoin de peu de matériel pour le confectionner. En effet, il vous suffira de quelques objets recyclés et de matériel que vous trouverez sans aucun doute dans vos placards. Fabriquer un abaque DIY est donc économique et écologique.

De plus, vous aurez la satisfaction et le plaisir de l’avoir réalisé avec vos doigts de fée ! 😉 Allez hop ! hop ! hop ! C’est parti mon kiki (comme diraient les enfants) !

Qu’est-ce que les abaques ?

Selon la définition du Larousse, les abaques sont des dispositifs munis de plusieurs rangs de pièces mobiles, utilisés pour les calculs arithmétiques. Wikipédia en donne la définition suivante : L’abaque est un instrument de calcul à l’aide de cailloux ou de jetons.

L’abaque, (abacus en latin), est donc un support pour faire du calcul, dont l’histoire remonte à l’Antiquité. Des boules dont le centre est troué peuvent être enfilées ou déplacées une à une sur des tiges horizontales ou verticales en vue d’opérations simples ou complexes. Quand les tiges sont fixées aux deux bouts, il s’agit plutôt de boulier numérique.

Un abaque se compose d’un socle, de quelques tiges droites ou serpentées, d’une série de jetons percés, de formes et de couleurs différentes.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Une boite à forme Montessori

Les abaques, ça sert à quoi ?

Au fil des mois, les mouvements effectués par les muscles des doigts et des mains s’affinent. Les abaques permettent aux enfants d’améliorer leur préhension et de développer leur motricité fine. En enfilant les jetons sur les tiges, ils exercent leur dextérité et leur habileté à manipuler des objets de taille et formes différentes.

La boule, un peu plus grosse que la taille du poing de l’enfant, est la forme géométrique en trois dimensions la plus facile à manipuler au démarrage. Puis, au fur et à mesure qu’il s’entraînera, il parviendra de mieux en mieux à manipuler chacune des formes. Je vous invite donc à adapter la forme et la taille des jetons, ainsi que le nombre et l’épaisseur des tiges en fonction des capacités de l’enfant que vous accompagnez.

L’enfant va également développer sa coordination œil/main. Il va d’abord utiliser la pince inférieure (le pouce et les autres doigts de la main), puis, plus tard, la pince supérieure (entre le pouce et l’index) pour manipuler les différentes pièces. L’enfant place et déplace, il empile et retire. Il expérimente. Il choisit la pièce qu’il veut prendre et l’enfile sur une des tiges avec de plus en plus de précision. Il développe sa concentration et son attention devient de plus en plus soutenue.

Les abaques: un matériel évolutif

Les abaques, initient les enfants au raisonnement. Ils vont développer leur pensée logique. Cela signifie qu’elle va s’organiser. Certains d’entre eux apprécieront particulièrement de trier les formes et / ou les couleurs. Ils les classent en séparant ce qui est diffèrent et en regroupant ce qui a la même propriété (couleur, taille, forme). Les abaques qui ont cinq tiges, comme celui que nous allons fabriquer aujourd’hui, permet à l’enfant de superposer les jetons de la même catégorie.

Afin de préserver l’intérêt de l’enfant, cette activité a différent niveau de progression. Une fois qu’il se sera bien exercé, vous pourrez lui proposer des fiches avec des modèles à reproduire. La difficulté de l’exercice s’accentuera au fur et à mesure que l’enfant évoluera. En effet, chacune de ses fiches à un niveau de difficulté différent. Elles feront l’objet d’un prochain article dans lequel je les détaillerais davantage.

Les abaques sont aussi utilisés pour aborder la notion de nombre. Ils initient alors les enfants à l’apprentissage des mathématiques. Naturellement, ils se mettront un jour à compter ou à dénombrer les jetons qui appartiennent à un même groupe.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Exercice de vie pratique Montessori: Ouvrir et fermer une pince à linge

Fabriquer un abaque étape par étape

Il existe différentes manières de fabriquer un abaque. Ici, j’ai choisi d’opter pour une façon simple, efficace et à la portée de tous.

Ma petite liste de matériel

Les abaques: un matériel éducatif à fabriquer soi-même.
  • Une boite en carton
  • Un crayon
  • Des piques en bois
  • De la peinture acrylique
  • Un pinceau
  • Une baguette
  • Une règle
  • Du sable/ gravier (pour lester le socle)
  • Des perles ou des jetons DIY
  • Une boite de rangement
  • Un plateau (facultatif)

Le socle de l’abaque

De mon côté, j’ai choisi d’utiliser une brique de jus d’orange en guise de support. Après l’avoir lavée, égouttée et séchée je l’ai peinte avec de la peinture acrylique. Pourquoi l’acrylique ? Tout simplement, car je trouve que le résultat final est plus joli. Une fois que la peinture est sèche, la couleur brille légèrement sur le support cartonné. Aussi, cette variété de peinture s’écaille beaucoup moins facilement. Cela augmente alors, d’une certaine manière, la durée de vie du matériel.

Ici, j’ai choisi du noir, tout simplement, car je n’avais que cette couleur sous la main. Vous pouvez bien entendu utiliser la couleur de votre choix. Cependant, je vous recommande d’en choisir qu’une seule afin que le support soit le plus sobre possible. Cela aidera l’enfant à mieux se concentrer et à centrer toute son attention sur son activité.

Afin de lester le socle, j’ai mis du sable et un peu de gravillon à l’intérieur que je suis allée ramasser dans la forêt juste à côté de chez moi.

Voilà le matériel nécessaire pour fabriquer les abaques.
Pour fabriquer les abaques vous pouvez peindre leur socle avec de la peinture acrylique.

Les tiges

Ensuite, j’ai enfoncé 5 piques en bois, de 25 centimètres environ, dans le support en prenant soin de les espacer de 3 ou 4 centimètres. Tout dépend en réalité de la taille de votre support. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi réaliser un socle et des piques en bois ou en métal. Tout est permis ! L’important, c’est que l’objet dans son ensemble soit sécurisé pour les enfants afin qu’ils puissent le manipuler sans danger.

Voici le socle de l'abaque constitué avec des piques en bois.

Les jetons

Pour les jetons, vous avez différentes options. Vous pouvez par exemple utiliser des perles colorées. Vous pouvez également collecter des bouchons de bouteilles qu’il suffira ensuite de percer pour pouvoir les enfiler. Et sinon, pourquoi pas tout simplement, trouver dans le placard de votre cuisine, des pâtes alimentaires en forme de tube comme les penne ou les rigatoni.

Pour ma part, j’ai choisi de les fabriquer avec de la pâte auto-durcissante. J’ai trouvé la recette de la pâte sur le blog de Mélanie : faire découvrir l’écologie aux enfants. Il vous suffit de cliquer sur ce lien pour la découvrir et la confectionner. Vous aurez simplement besoin d’eau, de fécule de maïs, de bicarbonate de sodium, d’une cuillère et d’une casserole. C’est vraiment très rapide et facile à faire. Si vous le souhaitez vous pouvez la réaliser avec le ou les enfants dont vous vous occupez. Ils auront beaucoup d’enthousiasme à observer les étapes de fabrication de la pâte ou à vous aider.

Pour fabriquer la pâte autodurcissante vous aurez besoin de bicarbonate de sodium, de fécule de maïs, et d'eau.

La coloration de la pâte

Personnellement, j’ai choisi de mettre du colorant alimentaire directement dans la pâte au moment de la sortir de la casserole et après l’avoir laissé refroidir un instant. C’est une méthode rapide et efficace ! Ainsi, vous ne passerez pas trop de temps à l’étape de coloration si vous en manquez. Sinon, vous pouvez aussi peindre les jetons avec de la peinture acrylique dès qu’ils sont secs. Grâce à l’acrylique, vos jetons seront alors plus brillants et leur coloris sera plus soutenu.

Les lecteurs de cet article ont également lu : Fabriquer de la pâte à modeler

Voici l'étape de coloration de la pâte autodurcissante avec du colorant alimentaire.
La pâte autodurcissante rouge qui servira à fabriquer les jetons pour les abaques est terminée.
La pâte autodurcissante colorée est prête à l'emploi.

La fabrication des jetons

Dès que votre pâte est prête vous pourrez alors commencer la fabrication des jetons. Pour ma part, j’ai choisi de travailler sur cinq volumes géométriques. Avec de la pâte blanche, j’ai confectionné des boules. Avec de la pâte rouge, j’ai fait des cubes. Avec de la pâte jaune, j’ai fabriqué des pavés. Avec de la pâte verte, j’ai réalisé des cylindres. Et avec de la pâte bleue, j’ai fait des jetons en forme d’anneaux.

J’en ai fait une douzaine de chaque sorte que j’ai pris soin de percer à l’aide d’une baguette japonaise. Enfin, vous devrez laisser sécher les jetons au moins une nuit ou une journée complète. Pour cela, poser les à plat sur un plateau ou sur une planche. Dès qu’ils sont secs, rangez-les dans une boite que vous refermerez avec un couvercle.

Enfin, vous pourrez installer l’abaque et la boite de jetons colorés sur un plateau que vous rangerez ensuite sur une étagère.

Pour faire le trou dans le jeton, vous pouvez vous aider d'un pique ou d'une baguette.
Les jetons rouges sont en forme de cube.
les jetons à enfiler sur les abaques sont de 5 couleurs et de 5 formes différentes.

En guise de conclusion.

Les abaques sont particulièrement appréciés par les enfants qui aiment enfiler des objets, trier les formes et les couleurs ou encore reproduire un modèle. Grâce à eux, les enfants affinent le geste de leur main, développe leur dextérité et leur habilité à enfiler un jeton sur une tige. De plus, ils travaillent la coordination de l’œil et de la main. Par ailleurs, cela les invite à se concentrer et développe ainsi leur attention. Enfin, avec l’abaque, ils apprennent à raisonner et s’initient aux mathématiques. En le fabriquant, vous pourrez offrir aux enfants un matériel de qualité qui est à la fois économique et écologique.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à télécharger en complément mon guide gratuit « Pour des enfants heureux, libres et épanouis » ou à laisser un commentaire pour me donner votre avis ou partager avec moi votre expérience personnelle.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)

Vous pourriez également aimer...

8 commentaires

  1. Juste génial et pas si compliqué de fabriquer des abaques soi-même !!! C’est une super idée ! Mes enfants avaient adoré quand ils étaient à la crèche, mais c’est vrai que même à l’école maternelle, voire primaire, ils restent très intéressants. Je n’avaient jamais pensé à faire évoluer les exercices pour les complexifier en fonction de l’âge. Merci pour toutes ces pistes !

  2. Super astuce, simple et facile à réaliser, c’est top ! Mes enfants vont adorer 🙂

  3. Mes enfants sont trop grands pour les abaques mais ce système me donne une idée pour fabriquer une énigme lors d’une prochaine chasse au trésor…

  4. Super merci! Effectivement, cela reste à portée de tous.

  5. Oh j’adore l’idée de le faire maison ! C’est une très bonne idée et le rendu est superbe. Et en plus c’est une activité supplémentaire à faire avec des enfants pour créer la pâte auto durcissante et les jetons.

  6. Super idée! Je n’avais jamais pensé à en faire moi-même, et j’ignorais même que ça s’appelait comme ça…

  7. Marie a dit :

    Super idée je n’avais jamais pensé qu’on pouvait les fabriquer soi-même 🙂 Merci pour l’article et les explications détaillées! PS moi aussi je dis « c’est parti mon kiki » 😉

  8. C’est une super idée … J’aime beaucoup 🙏

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.