un enfant manipule la semoule avec la cuillère pendant l'activité transvasement.

Activité transvasement : manipulation de graines

Pour ma première journée de défi personnel, je vous propose une activité de transvasement et de manipulation de graines.

Vous en avez marre de courir après votre bambin qui manipule sans cesse la terre de tous les pots de fleurs de votre maison. A chaque fois que vous avez le dos tourné, il en profite ! Il file, à pas de souris, faire ce que vous lui avez interdit de faire deux secondes plus tôt, le sourire aux lèvres! C’est plus fort que lui! Parfois, il lui arrive même de la goûter!

Je vous rassure, c’est tout à fait normal, beaucoup d’enfants ont beaucoup de plaisir à faire ça, à commencer par mon petit Nathan. Ils ont besoin de manipuler la matière. Cela fait partie des nombreuses découvertes sensorielles qu’ils feront les premières années de leur vie.

Alors, si vous en avez assez de passer le balais dix fois par jour, bien que cela puisse être très instructif pour lui, je vous invite à lui proposer une activité transvasement de graines.

Pour ce faire, préparez lui un grand contenant dans lequel il pourra manipuler avec envie toute sorte de matériaux. À chaque fois qu’il vous fera signe, hop ! Il suffira de lui mettre à disposition !

Les objectifs de l’activité transvasement

  • Le plaisir du toucher, l’éveil de la sensorialité, la découverte des textures
  • Exercer la motricité fine
  • la coordination oeil/main
  • La motricité avec la précision du geste, la dextérité, apprendre à manipuler un outil
  • La concentration et l’attention
  • le développement de la pensée logique (comme la relation de cause à effet, la résolution d’un problème ou encore la découverte des dimensions)
  • L’autonomie

Le choix du contenant et de son emplacement

Vous pouvez opter pour un immense bac que vous trouverez au fin fond de votre garage! Il faut qu’il soit suffisamment stable et aussi assez grand pour que l’enfant puisse être libre de ses mouvements. Le fait de lui offrir un contenant, permet aussi de délimiter son espace d’expérimentation.

Chez nous, comme nous avons un petit appartement, j’ai choisi un espace pas des moins surprenant!

Attention roulement de tambour! 😉

J’ai proposé à Nathan, de faire cette activité transvasement, dans notre baignoire familiale. Et oui vous avez bien lu! Cela peut vous paraître étrange mais une baignoire répond à tous ces critères. Même si selon les modèles, elles mériteraient parfois, d’être un tout petit peu plus large. Bon, là je chipote un peu! 🙂

L’aménagement et la mise en place de l’activité transvasement

Je commence par vérifier que les parois et le fond de celle-ci soient propres et bien sèches. Ensuite, après avoir vérifié que la bonde soit bien fermée (et oui très important si vous ne voulez pas boucher vos canalisations!), j’y installe un tapis antidérapant tout du long. Comme pour les ateliers peinture j’utilise un tapis de tiroir antidérapant pour tapisser le fond de celle-ci. Vous pouvez le fixer contre la paroi de la baignoire avec de la pâte à fixe par exemple.

Dégagez de sa vue toutes les choses inutiles qui pourraient l’empêcher de se concentrer sur l’activité proposée. Mettez en hauteur la douchette, rangez le flacon de gel douche. Débarrassez les différents jouets ou divers objets entreposés sur la baignoire ou à la hauteur de l’enfant.

Si vous craignez que le dit bambin ouvre le robinet vous pouvez arrêter l’arrivée d’eau le temps de l’atelier. Personnellement, ça n’a encore jamais tenté Nathan! Mais qui sait, tout peut arriver. Ce ne sont pas les idées qui leurs manquent.

Installation du matériel

installation du matériel et ustensiles pour faire une activité transvasement de graine avec un enfant.

Le matériel nécessaire pour l’activité transvasement

Voilà le matériel que je vous propose de mettre à la disposition d’un enfant d’environ un an. (C’était l’âge qu’avait Nathan quand je lui ai proposé de la faire pour la première fois.) Encore une fois, ce n’est pas qu’une question d’âge. C’est surtout une question d’intérêt, de besoin et de capacité. Tous les enfants n’évoluent pas au même rythme!

  • Une bac ou autre grand contenant dans lequel votre enfant pourra faire l’activité
  • Une bassine
  • Un ou deux récipients de tailles différentes et adaptés à la taille de ses petites mains
  • Une cuillère
  • les petites graines à transvaser

Vous n’aurez pas besoin de plus de choses dans un premier temps. L’enfant utilise d’abord sa main, ses doigts, ses pieds, ses orteils.

Puis, il manipulera des contenants, d’abord large et grand, puis de plus en plus petits et étroits. Vous pouvez par exemple lui offrir une bassine, un saladier, un seau de plage, puis un bol, et plus tard une bouteille au goulot étroit, un petit verre doseur.

Il est intéressant aussi, de lui donner des objets ou des récipients à trous comme une passoire ou un entonnoir, qui, selon leur taille, laisseront ou non passer les éléments à transvaser.

Et enfin, il utilisera des outils nécessitant de plus en plus de précision : louche, pelle, cuillère à soupe, petite cuillère, des cuillères doseuses de différentes taille.

Vous les changerez et les adapterez au fil des mois, et au fur et à mesure que l’enfant grandira, que ses capacités motrices et cognitives évolueront et aussi, selon les besoins qu’il exprimera,

Essayez d’harmoniser les couleurs ou les matières des ustensiles de manière à ne pas le surstimuler. Personnellement, j’ai une préférence pour les matières naturelles. Les ustensiles en bois, par exemple, sont bien adaptés pour cette activité là. Si vous n’en avez pas, vous pouvez très bien les choisir en bambou ou en plastique.

Comme vous le voyez, vous n’avez pas besoin de beaucoup de choses pour faire cette activité là. A priori, vous pouvez trouver tout ça chez vous! En règle général de nombreux ustensiles de cuisine sont les bienvenus.

Essayez juste de ne pas « le noyer » avec trop de matériel à la fois. Je vous propose d’en mettre au maximum 4 ou 5 pour les plus demandeurs d’entre eux afin de ne pas le surstimuler.

Le choix de la matière à manipuler

Pour ce qui est du choix du matériau sensoriel à manipuler il y a de nombreuses options! Vous pouvez choisir tout simplement en fonction de ce que vous avez à la maison. De préférence, choisissez ce qui attire le plus l’enfant dont vous vous occupez. Vous pouvez tout simplement, lui proposez de manipuler du sable, vous pourrez en trouver dans des magasins de bricolages.

Sinon, les possibilités sont vraiment nombreuses. Vous trouverez dans vos placard toutes sortes de petites graines comme de la semoule, de la polenta, de la farine, des lentilles, du riz, ou des toutes petites pâtes….

Vous pouvez aussi lui proposer de manipuler des grosses graines comme des haricots blancs ou rouges, des pois chiches, ou encore des pâtes un peu plus grosses….

Ce matin là, avec Nathan, nous avons choisi la semoule.

Donnez lui les règles « du jeu »

Avant de commencer, fixez-lui, éventuellement, quelques petites règles. Vous pourrez lui dire par exemple « tu pourras manipuler le sable et le matériel uniquement dans la baignoire, ok? je compte sur toi. » Cela évitera un temps soit peu qu’il le verse par dessus bord….vous l’aurez compris!!

On est bien d’accord que si vous lui dites  » Je ne veux pas que tu verses le sable sur le sol », et bien il le fera, hein »! Pourquoi?

D’une part parce que, comme nous l’explique si bien Isabelle FILLIOZAT, psychologue de renom, le cerveau du jeune enfant de moins de deux ans n’est pas capable de traiter la négation. Et oui! Ah le relou! Vous pouvez le dire! 🙂
Vous lui simplifierez donc la vie, en lui disant ce qu’il peut faire, et non, ce que vous ne voulez pas qu’il fasse!

Pour les mêmes raisons, il est d’ailleurs plus adapté, à cet âge là, de lui dire « STOP! » tout en avançant votre main vers lui, comme pour faire barrière plutôt que de lui dire « NOOON! » quand il fait quelque chose qui n’est pas autorisé! Comme le fait de mettre sa main dans le pot de fleur pour ramasser la terre, puis la jeter par terre. 🙂

Je reparlerais de tout ça dans un prochain article. Car cela vaut vraiment le coup de prendre le temps de vous donner davantage d’explications à ce sujet.

D’autre part parce que du coup, en faisant ça, et bien vous viendrez juste de lui en donner l’idée. Ce sera donc une bonne raison de la tester!

L’activité de transvasement peut commencer

Ainsi, une fois que tout est prêt et que vous lui aurez donné la règle principale de l’activité, les joies du transvasement vont pouvoir commencer!

Installez-vous !

L’enfant pour lequel vous avez préparé l’activité pourra s’y installer pied-nu de préférence pour qu’il puisse explorer avec ses mains mais aussi avec ses pieds. S’il en est capable, laissez le enjamber, le contenant dédié. Vous pouvez lui installer un marche-pied pour l’y aider. Sinon faites le pour lui.

Ici, presque tout est permis, laissez le découvrir ce nouvel environnement. Il pourra, normalement, manipuler la matière sans trop de restrictions.


A la découverte de la matière

Un enfant plonge ses mains dans la semoule pendant l'activité transvasement

Si c’est la première fois qu’il l’a fait, commencez par le laisser toucher la matière en la nommant. Manipulez la entre vos doigts. Il se sentira ainsi autorisé à le faire aussi. Puis, présentez lui les différents ustensiles mis à sa disposition.

Montrez lui, comment il peut s’en servir. Prenez par exemple la cuillère, remplissez-là de semoule, et reversez son contenu dans un petit bol. Remplissez le petit bol en le plongeant dans la bassine, puis secouez le au dessus de la bassine. S’il a des petits trous au fond, il les verra alors passer au travers, comme une pluie toute fine qui tombe sur ses pieds. Vous verrez qu’il sera vite tenter de renverser la quasi totalité du plus grand contenant. C’est très bien! Montrez lui ensuite comment le remplir à nouveau!

Aussi, n’oubliez pas que la découverte passe toujours par la mise en bouche. Soyez rassuré, en terme de sécurité, ce n’est pas les quelques grains de semoule déposés sur ses lèvres et sur sa langue qui poseront problème. Il découvre juste une nouvelle sensation, et puis, c’est bizarre! Ca croque un peu sous la dent! 😉

Laissez-le expérimenter

Puis, progressivement, retirez vous, laissez lui toute la place, contentez-vous de l’observez, et intervenez seulement quand il vous sollicitera. Je sais que pour la majorité d’entre vous, c’est un exercice difficile de se mettre en retrait. Vous avez très certainement envie de continuer l’activité avec lui.

Dites vous bien que c’est un parti pris, et que c’est une bonne manière de préserver sa créativité. Ainsi, il sera libre d’explorer comme bon lui semble, à partir des quelques gestes que vous lui aurez proposé de répéter.

Comme pour chaque activité, votre regard d’adulte sur l’activité de l’enfant a une importance capitale. Il assure sa sécurité physique et affective. Il répond a son besoin de contact et lui donne l’attention nécessaire pour explorer librement et en toute confiance.

Quand la fin de l’activité transvasement a sonné

L’enfant vous signalera, par son attitude, la fin de l’activité. C’est souvent quand son attention devient limitée qu’il sera temps pour lui de passer à autre chose en y mettant fin. Prenez le temps néanmoins de le lui demander. Son regard, ses gestes, ses mimiques voir ses mots vous le confirmeront alors ou pas.

Il peut arriver parfois qu’après une courte pause, l’enfant reparte de plus belle.

Le temps du rangement

Une fois l’activité terminée, place au rangement. Prenez soin de regrouper la semoule au centre du tapis antidérapant. Puis, détachez le du fond de la baignoire, puis, soulevez le doucement. Formez un « bec verseur », avec ses extrémités ; il faut qu’il prenne la forme d’un « U ». Enfin, versez délicatement la semoule dans une boîte dédiée à cet effet. Vous pourrez ainsi vous en resservir une prochaine fois. Si elle est trop souillée, après un certain nombre d’utilisation, jetez là. Si vous avez bien pris le temps d’installer le tapis avant le début de l’activité, il devrait rester très peu de semoule au fond du contenant. Ramassez alors ce qu’il en reste avec une balayette ou un aspirateur. Puis rangez le matériel jusqu’à sa prochaine utilisation.

Les alternatives à cette activité de transvasement

Le bac à sable

Une activité transvasement est installée à la plage. Un enfant joue avec ses deux seaux.

Si vous avez la chance d’avoir un jardin vous pouvez par exemple installer un bac à sable à votre enfant. Il en existe toutes sortes. Il y a, par exemple, des grands bacs en plastique qui peuvent aussi servir de contenant pour faire des jeux d’eau en été. Vous avez aussi l’option d’en acheter un en bois, plus solide, plus résistant, qui servira juste à ça.

Si vous n’avez pas de jardin, il y en a dans la majorité des squares. Bien qu’aujourd’hui, il arrive malheureusement, pour des questions d’hygiène, qu’ils soient retirés des aires de jeu quand elles sont réhabilitées.

Allez à la plage!

Quand c’est possible pour vous, ne serait ce que pendant les vacances, emmenez vos bambins à la plage. Il pourront, alors, jouer avec le sable à souhait! Une pelle, et un seau, auquel vous pouvez ajouter un râteau, un tamis ou encore quelques moules et le tour est joué!

A chaque fois que les enfants sont en contact avec la nature, vous répondez à un besoin fondamental!

Si vous vous trouvez dans des coins plus marécageux, à marée basse, alors là quel régal! Laissez vos enfants patouiller autant qu’ils en ont envie.

  • Un enfant s'en va jouer avec ses accessoires de plage à marée basse
  • petit garçon joue dans le sable accroupi avec son seau.
  • Un enfant plonge ses mains dans le sable et le manipule.
  • un enfant, de dos, qui joue dans le sable avec sa pelle son seau, son tamis et son râteau
  • un enfant joue dans le sable à marée basse avec sa pelle.

Le jardinage

Les enfants, comme nous venons de le voir, aiment plonger leur main dans la terre. Alors voilà un bon moyen de le faire, laissez le vous accompagner dans votre potager quand vous y allez. Que ce soit pour labourer la terre, semer des graines ou encore récolter les fruits et les légumes! Il sera ravie de devenir votre petit jardinier! Laissez le plonger ses mains dans la terre. Permettez lui de la gratter, de la manipuler ou encore de l’arroser. Proposez lui de le faire avec un petit arrosoir ou directement avec le tuyau.

Si vous n’avez pas de potager, ni de jardin, une jardinière sur un balcon fera l’affaire!

En résumé

Si votre tout petit vous montre de quelconque manière, qu’il a besoin de manipuler la terre, ou autre matière, proposez lui une activité de transvasement. S’il aime la patouille, manipuler la nourriture dans son assiette plus que la manger, et de façon pas toujours très adapté, vous saurez maintenant comment répondre à ce besoin de toucher et de manipuler. Les enfants adorent ça! Verser, renverser, remplir, en perdre la moitié, vider, recommencer, transvaser, et même jeter parfois! C’est une source de plaisir inépuisable.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé, merci pour cet article excellent. Je vais dire stp aussi aux grands à la place de non😉

    1. Merci Elisa pour ton commentaire et ravie que l’article t’aie plu!

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.