Porter bébé en écharpe dans le dos de sa maman pour aller explorer le cirque de Cilaos à la Réunion

Porter bébé en écharpe: 10 bonnes raisons de tenter l’expérience!

Le portage existe depuis toujours et sur de nombreux continents. Ainsi, porter bébé en écharpe est une pratique de maternage encore utilisée couramment en Afrique, en Amazonie, au Mexique, et dans certains pays d’Asie.

Au Japon, par exemple, elle est très ancrée culturellement. Dans certains pays, le portage est une nécessité. Il permet aux mères de transporter leur bébé en toute sécurité, et de s’atteler à leurs tâches quotidiennes tout en prenant soin de leur enfant.

Les techniques de portage se transmettant de mère à fille au fil des générations. En Europe, le portage a disparu peu à peu entre les deux guerres car les femmes ont dû notamment remplacer les hommes dans les usines.

Aujourd’hui, les monitrices de portage sont là pour transmettre cette pratique ainsi que les nombreux bienfaits qu’il procure à l’enfant et à son porteur.

Porter bébé en écharpe paraît souvent difficile à mettre en place pour nombreux d’entre vous. Mais c’est comme pour tout, avec un peu d’entraînement on finit par y arriver et à trouver du plaisir à le faire. Cela vaut vraiment le coup de tenter l’expérience! Nous allons voir pourquoi!

une maman porte son bébé dans le dos pour aller travailler dans les rizières.

Porter bébé en écharpe contribue à la formation du lien parent enfant

Porter bébé en écharpe répond à son besoin d’attachement et de proximité avec son parent. Il permet aussi au porteur d’être plus attentif aux signaux émis par le bébé. Cela lui permet de répondre plus rapidement à ses besoins. Tout cela crée du lien entre l’enfant et son parent. Pour plus d’informations à ce sujet, je vous invite à aller lire mon article porter un enfant: un chemin vers l’autonomie

Le portage facilite l’allaitement

L’utilisation d’un porte-bébé ou d’une écharpe pendant le premier mois de vie de l’enfant est associée à une plus longue durée d’allaitement. Quand le bébé est allaité, cela favorise le contact corporel entre la mère et le bébé. Ainsi, il n’a qu’à ouvrir la bouche et son besoin sera satisfait. Voilà pourquoi les mères qui portent leur enfant l’allaitent plus souvent dans la journée.

Porter bébé, permet d’allaiter à la demande, quelque soit le moyen de portage choisi. Quand l’allaitement est bien mis en route, le portage permet aux mères d’allaiter en modifiant légèrement la position du bébé. Il suffit parfois juste de desserrer le nœud ou de faire coulisser le tissu. Cela offre aux mères, la possibilité de nourrir leur enfant en toute discrétion et à l’abri des regards.

Porter bébé en écharpe le sécurise et favorise son sommeil

bébé porté tout enroulé dans son écharpe et contre sa maman pour répondre à son besoin d'attachement et de proximité.

La proximité avec l’adulte pendant le portage agirait comme une barrière contre les stimulations extérieures. Cela aiderait le bébé à mieux contrôler son système nerveux. Les recherches sur les nouveau-nés ont montré qu’un contact proche les aide à dormir plus calmement et plus longtemps. Le portage diminue également les mouvements involontaires qui l’empêchent souvent d’avoir un sommeil apaisé.

Avec l’équipe de la crèche parentale dans laquelle je travaillais, nous étions toutes favorables au portage en écharpe du moment que cela répondait au besoin d’un enfant. Lors d’une rentrée de septembre, j’ai été la référente de l’adaptation d’un petit garçon de neuf mois.

Après quelques jours, plutôt tranquilles, est arrivé le moment de l’accompagner au sommeil. C’était un moment difficile à vivre pour lui. Il pleurait beaucoup et ne parvenait pas à lâcher prise malgré la fatigue.

Quelques jours plus tard, quand il me fit signe qu’il avait besoin de dormir en fin de matinée, je l’ai installé tranquillement dans l’écharpe de portage. J’ai pris soin de l’envelopper tout contre moi en lui expliquant qu’il allait pouvoir se reposer s’il le souhaitait. Puis, après avoir déposé mes mains contre lui, j’ai entamé une balade dans la salle de vie de la crèche.

Après quelques minutes, l’enfant, délicatement bercé, s’est apaisé. Ainsi rassuré, il s’est finalement endormi une petite heure. Ce rituel s’est installé les jours suivants. Puis progressivement, une fois endormi, j’ai dénoué tout doucement l’écharpe pour le déposer dans son lit, tout en l’emmaillotant légèrement dans le tissu. Puis, un jour, il a accepté de s’endormir dans son lit.

Quand le portage conduit à la motricité

Si nous portons l’enfant en respectant sa physiologie et ses postures naturelles, son bassin est soutenu en enroulement, son dos est rond, sa tête et son tronc s’alignent. La motricité première du bébé est dite réflexe. Elle survient notamment en situation de stress et permet au nouveau-né de pouvoir réagir.

Grâce au portage en écharpe, qui offre une contenance enveloppante au tout petit, ces situations sont évitées. Cela freine cette motricité réflexe, sécurise le bébé et permet ainsi à son cerveau de se développer dans de bonnes conditions.

A trois mois environ, sa motricité devient volontaire. Si l’enfant est bien installé, enroulé et accroupi, il ressent les mouvements musculaires du porteur et les accompagne ce qui le muscle progressivement, notamment au niveau du dos.

Pour en savoir plus, lisez l’encadré

A la naissance, le nouveau-né passe d’un état aquatique à un état aérien. Il va être confronté, aussitôt,  à la perte de limites corporelles et à la gravité. En l’enveloppant dans nos bras ou dans le tissu bien ajusté d’une écharpe de portage nous allons l’aider à compenser cette perte et supprimer la sensation de chute. Il se sent ainsi sécurisé et contenu comme il l’était auparavant dans l’enceinte maternelle.

Le portage offre à l’enfant un environnement adapté à son besoin psychomoteur. Cela va l’aider à trouver l’équilibre nécessaire pour se redresser par la suite et contrôler ses postures. Voilà pourquoi le portage est primordial à ce stade.

Quand l’enfant se sent bien soutenu contre les parois de l’écharpe, il va pouvoir se détendre et se lâcher. Ainsi, l’enfant va pouvoir se poser et vivre ses premières sensations d’appui. Il comprend qu’en s’appuyant il peut aussi se repousser. Grâce à un portage solide, l’enfant va pouvoir ajuster sa posture et son équilibre. Ainsi regroupé et maintenu l’enfant va se sentir stable dans son axe.

Lorsqu’il sera au sol, ce bébé-là aura plus de facilité à modifier ses appuis pour changer de position. Il va expérimenter ce qu’il sait déjà faire ; lâcher et donner son poids, se regrouper et prendre appui. (Ce principe s’appliquera à chaque apprentissage d’une nouvelle coordination.) Très vite, il s’organise ainsi dans son corps de façon harmonieuse. C’est comme si le portage préparait le corps du bébé pour faciliter ces coordinations.

Lorsque le bébé est porté tout petit en position accroupie, genoux relevés, tête dans son axe, il vit des postures organisatrices, nécessaires à un développement psychomoteur harmonieux et responsable du contrôle postural et d’un équilibre sensori-tonique.

Le portage physiologique est un outil précieux pour la sécurité interne et une bonne organisation psychocorporelle. L’enfant peut découvrir et maîtriser la coordination des mouvements à chaque étape de son développement.

Porter en écharpe permet d’avoir les mains libres

…Pour faire les tâches du quotidien

Lorsque nous portons un enfant dans une écharpe de portage cela nous permet de libérer nos mains. Ca nous met en mouvement tout en s’occupant de notre bébé. On peut ainsi préparer un repas, faire le ménage, étendre du linge, ou encore jardiner, ou faire les courses.

Actuellement, à la maison, vers 18h, Nathan, qui est pourtant un petit garçon déjà très indépendant, manifeste le besoin que je m’occupe de lui en me tournant autour et en gémissant. A cette heure-là, c’est le moment de préparer le dîner. Je l’installe alors rapidement derrière mon dos dans une écharpe sling (à anneau et sans nœud) en un tour de main. Ainsi, je peux m’atteler à ma tâche tout en répondant à la demande de Nathan qui s’apaise instantanément.

Nous pouvons aussi tout à fait réaliser des tâches professionnelles tout en portant notre enfant lové contre nous.

La maman de ma petite filleule, Adèle, est avocate. Une personne la remplace pendant son absence au cabinet. Cependant, en tant que profession libérale installée à son compte, elle a tout de même certaines activités professionnelles à réaliser durant son congé maternité.
Cela ne l’a pas empêché d’allaiter sa fille et de la porter autant qu’elle en avait besoin. Le papa d’Adèle prend le relais auprès de mon amie dès qu’il le peut. Et bientôt, la personne qu’ils ont engagée pour prendre soin d’elle en leur absence, la portera autant que possible pour répondre à son besoin de contact et de sécurité affective.

Pour prendre soin des autres

Quand je suis seule à la maison avec Samuel et Nathan je peux prendre soin de mes deux enfants en même temps. Le portage en écharpe me permet de m’occuper de Samuel et de répondre à son besoin d’attention tout en répondant au besoin de contact et de proximité de Nathan. Je peux porter Nathan tout en accompagnant mon aîné dans les moments du quotidien. Ainsi, je peux l’aider à prendre son bain, son repas, jouer avec lui, lui lire une histoire ou encore lui faire un câlin.

… Pour s’occuper de soi et continuer à avoir une vie sociale

Enfin, je peux m’occuper de moi. Cela me permet de vivre ma vie de femme et d’avoir une vie sociale. Porter bébé en écharpe me permet de penser à moi tout en m’occupant de lui. Je réponds ainsi à son besoin tout en faisant des activités plaisantes et épanouissantes. Il m’est arrivé de nombreuses fois d’aller au restaurant avec leur papa. Ou encore d’aller passer une soirée chez des amis. Ainsi enveloppé contre moi, il pouvait profiter de ce moment avec nous. Sinon, il pouvait se reposer ou même s’endormir paisiblement dès qu’il en ressentait le besoin.

Quand nous portons un enfant contre nous, on peut tout faire, ou presque! Dans ce cocon rassurant, où que nous soyons, son père et moi, ils pouvaient se sentir bercer tout contre nous. Nous sommes allés voir des expos.
Faire du sport en portant son bébé est de plus en plus en vogue. Je pense notamment à la danse que j’ai moi-même pratiquée.

En fait, de plus en plus d’activités sont organisées pour que les mamans puissent y participer avec leur bébé. Je pense notamment aux séances de cinéma où l’on projette des films adaptés pour les tout-petits. La lumière est tamisée dans la salle, le son est diminué. Des tapis d’éveil et des tables à langer sont mis à disposition. L’accès est autorisé aux enfants jusqu’à dix mois. Selon une réflexion menée avec un pédopsychiatre, jusqu’à cet âge là, cela évite toute vision active et consciente du film. Alors pourquoi pas?

Porter bébé sur le dos procure davantage de liberté de mouvement

Le portage sur le dos augmente encore plus la liberté de mouvement. Notre corps, comme un bouclier, protège l’enfant. Selon les Japonais, lorsqu’un enfant est porté dans le dos, il est en osmose avec la gestuelle de la mère. Cela signifie que si elle avance, lui aussi, si elle lève le bras droit, il ressent un mouvement à droite lui aussi. Cela aide le développement spatial. De plus, Le fait de porter dans le dos rééquilibre la posture de la mère.

Certains moyens de portage améliorent aussi le confort du parent. En effet, ils distribuent le poids à différents endroits du corps (épaules, dos, hanches). Je vous propose de vous parler des différents modes et techniques de portage dans un prochain article.

Le portage facilite vos déplacements

Contrairement à la poussette, porter bébé en écharpe permet de se déplacer partout ou presque! Grâce à l’écharpe de portage, qui a le pouvoir d’être tout terrain, fini les galères dans les escaliers! Les pannes d’ascenseur ne sont plus un problème.

Vous pouvez prendre le métro, le train et même l’avion, sans encombre, pour rendre visite à vos proches et voyager. Porter un bébé en écharpe vous permet d’aller découvrir et explorer de nouveaux pays en toute sérénité. Les randonnées en montagne, redeviennent possibles, même sur les chemins les plus escarpés! A vous les promenades en forêt! Les balades sur la plage sont un vrai plaisir!

Grâce à l’écharpe, vous pouvez aller où vous le souhaitez et vous rendre dans des endroits qui seraient impraticables autrement. Ce moyen de déplacement est léger et plutôt compact. Vous pouvez l’emporter partout avec vous; dans votre sac à main ou dans un bagage.

Permettre au bébé de se sentir exister grâce au portage

Porter bébé en écharpe plutôt que dans une poussette pour lui permettre de se sentir exister. Lors de vos sorties à l’extérieur, utilisez la plutôt pour déposer vos affaires, et portez votre bébé! 🙂

Dans une poussette, l’enfant est complètement passif. D’une certaine manière “il ne se sent pas vivant”. Il ne ressent pas l’activité de sa mère et de son entourage. Tandis que le porter en écharpe augmente son niveau d’attention et l’incite à explorer. Cela va stimuler son développement cognitif. La vision du bébé porté est à la hauteur du visage de son parent. Il participe ainsi à ses activités, observe, et cela lui procure des stimulations sensorielles multiples.

Quand j’allais chercher Samuel à l’école avec Nathan à sa naissance, je l’installais en écharpe tout contre moi. Ainsi emmitouflé, et contenu bien au chaud, il est passif mais tous ses sens sont en éveils. Il ressent les gouttes de pluie et la bise hivernale dans sur son visage quand le temps est gris. Le soleil le réchauffe quand il fait beau. Il entend ma voix si réconfortante et celle de son frère. Il  ressent le mouvement quand je me déplace. Et il s’imprègne de l’ambiance environnante ; des rires, et aussi des cris qui surgissent parfois entre son frère et moi. Je réponds ainsi à son besoin de participer à la vie active de notre famille. Il se sent exister.

porter bébé en écharpe pour aller se promener tout en s'occupant de son aîné.

Porter pour renforcer le sentiment de compétence parentale

Des études ont démontré que le portage avait un effet positif sur la santé mentale des mères. Ainsi, les mamans qui portent leur bébé souffrent moins de babyblues ou de dépression post-partum.

De plus, ce n’est pas toujours facile d’avoir le sentiment d’être un bon père ou une bonne mère. Lorsque l’on porte un enfant cela crée du lien. On est plus attentif et plus à son écoute. Cela nous permet de mieux répondre à ses besoins et renforce ainsi le sentiment de compétence parentale.

La mère prend confiance en elle et en ses capacités d’être “suffisamment bonne” pour son enfant. C’est ainsi que le psychanalyste anglais Donald Winnicott définit la mère qui s’identifie étroitement à son bébé et qui s’ajuste de façon adaptée à ses besoins. Quand le parent perçoit ses habilités à s’occuper de son enfant ça le valorise et il en retire de la satisfaction. Ca le met en confiance et l’aidera à développer de bonnes pratiques et une bonne relation avec son enfant.

Une écharpe de portage pour découvrir les plaisirs de l’eau

Il existe des écharpes de portage, notamment le sling, qui permettent de porter l’enfant dans l’eau. Ainsi, à la mer, à la piscine ou encore sous la douche vous pouvez porter bébé contre vous! Ils sont faits dans des matériaux légers et aérés. Cela permet de laisser s’échapper la chaleur de notre corps en été lors des promenades avec bébé.

Cette écharpe de portage va vous permettre de faire découvrir les plaisirs de l’eau à votre enfant tout en douceur. Il va pouvoir, de cette façon, se sentir serein et en confiance. Cela lui donnera envie progressivement d’aller explorer l’eau et son environnement par lui-même. Certains enfants sont très à l’aise dans l’eau, d’autres beaucoup moins. Tout dépend de son vécu et de l’expérience qu’il en a déjà eue.

L’eau est, a priori, un élément dans lequel le tout petit se sent à l’aise. En effet, il a passé les neuf premiers mois de sa vie dans un environnement aquatique. Mais n’oublions pas que ce bébé a grandi aussi dans un environnement contenant, tamisé et à 37 degrés. Les sons y étaient atténués.

Aussi, ce n’est pas parce qu’un enfant est à l’aise dans l’eau chaude d’une baignoire aux parois contenantes, qu’il appréhendera forcément l’eau avec autant de plaisir dans un autre environnement.

bébé porté en écharpe sling à la piscine contre sa maman pour découvrir les plaisirs de l'eau.

Dans une piscine, même chauffée, l’eau est à une température plus basse. Le bassin est profond et contenu par une bordure perceptible. A la mer ou dans l’océan, l’eau est beaucoup plus fraîche et salée. Elle est contenue dans une vaste étendue dans laquelle on ne perçoit ni le fond ni le bord. L’eau est plus ou moins agitée, l’environnement est plus bruyant. Toutes ces conditions sont à prendre en compte quand vous accompagnez un enfant dans un environnement aquatique.

Encore une fois, notre rapport à l’eau est propre à chacun d’entre nous. L’écharpe est un moyen pour accompagner notre enfant dans l’eau en toute confiance. Il en existe d’autres. L’important c’est d’être à l’écoute de notre enfant et de l’observer suffisamment. Comme pour toutes choses , cela nous permet de savoir comment le guider au mieux dans cette nouvelle découverte.

Porter bébé en écharpe pour prévenir et soulager certains maux:

L’écharpe permet aussi de répondre à certains besoins plus spécifiques comme la prévention de la pagiocéphalie, l’apaisement des coliques et des reflux gastro-oesophagiens (RGO).

Prévenir la plagiocéphalie

L’écharpe est une solution tout à fait adaptée pour prévenir les risques de plagiocéphalie. il s’agit de la déformation du crâne qui se manifeste chez le nourrisson.

En effet, quand vous portez un bébé, cela lui évite d’être constamment en appui sur son crâne. Pour éviter la tête plate, il ne faut pas laisser trop longtemps un bébé dans la même position. C’est-à-dire allongé sur le dos.

Quand le bébé préfère une position à une autre, il reste en appui prolongé sur le même côté du crâne. Cela favorise l’aplatissement. Le crâne de l’enfant posé sur un matelas, ou encore dans un transat, ou dans une poussette subit une pression. Cela ne le laisse pas libre de ses mouvements et ne stimule pas les muscles du cou et du dos.

Or, il faut savoir que l’activité motrice des muscles du cou du bébé est primordiale pour prévenir et éviter la plagiocéphalie. Pour cela, il est nécessaire que le bébé puisse varier la position de sa tête le plus souvent possible.

Le bébé installé dans une écharpe peut bouger sa tête. La position physiologique adoptée par le nouveau-né dans une écharpe de portage garanti un soutien de qualité. Cela lui permet aussi, d’être au contact direct de l’adulte qui le porte et de pouvoir tourner naturellement sa tête.

Porter bébé en écharpe pour apaiser les coliques

Si vous redressez un enfant qui souffre de coliques contre vous, il aura plus de chance de voir sa douleur soulagée car cela favorise sa digestion. Aussi, enveloppé par le tissu, non seulement il se sentira contenu et rassuré, mais il sera aussi massé.

En effet, la position ventre contre ventre vient masser et soulager le bébé très naturellement. Ce massage abdominal provoqué par les bercements diminuera sûrement la douleur des coliques.

Aussi, réchauffé par la chaleur de votre corps il se sentira mieux. Tout comme les bouillottes, la chaleur corporelle apaisera les maux de ventre.  Le portage est vraiment une solution bienveillante et réconfortante. Il peut soulager autant le bébé que sa famille devant la détresse provoquée par les coliques du nourrisson.

Le portage pour soulager les reflux gastro-oesophagiens (RGO)

Lorsqu’ un enfant souffre de RGO, c’est-à-dire, de remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Cela entraîne ce qu’on appelle des régurgitations. Elles peuvent être supportables, mais il n’est pas rare que certains bébés en souffrent.

En effet, lorsque le RGO devient pathologique ces remontées acides entrainent une forte brûlure très douloureuse au niveau de l’œsophage et de la gorge. C’est ce que l’on appelle une œsophagite c’est à dire une inflammation de la muqueuse de l’œsophage. Quand le RGO est vraiment trop douloureux cela peut conduire l’enfant à refuser de s’alimenter.

Cependant, en le mettant contre vous en position verticale, vous pouvez prévenir et limiter les remontées gastriques. En effet, grâce à la pesanteur, cette position facilitera le transit du contenu de l’estomac vers l’intestin. Ainsi, il régurgitera moins.

Le portage physiologique soulage alors ses douleurs. L’enfant souffrant de RGO pourra donc plus facilement s’endormir et bénéficier, tout près de vous, d’un sommeil réparateur. De plus, tout comme pour soulager les coliques, la chaleur apportée par le corps du porteur a des propriétés antalgiques. Cela peut soulager les maux de ventre et l’inconfort que l’enfant ressent.

A vous, ensuite, de trouver la position de portage qui soulagera le plus l’enfant qui souffre de RGO. Certains n’aimeront pas être trop serré ou contenu contre vous par exemple. Soyez donc attentif aux signes que le bébé émet. Restez à l’écoute de ses besoins pour trouver la manière de le porter qui lui conviendra le mieux.

En résumé

Toutes les personnes qui seront amenées à s’occuper d’un bébé peuvent pratiquer le portage en écharpe. Et ce, que ce soit les parents ou des personnes relais. Aussi, porter bébé en écharpe a de nombreux bénéfices : bien être, apaisement, sécurité, pleurs réduits, sommeil facilité, adaptation en crèche plus douce.

Il permet à l’enfant d’être en appuis, de se sentir exister. Porter bébé en écharpe l’aide à se sentir en confiance. Le portage permet à l’adulte de répondre à de nombreux besoins de l’enfant.
Il renforce également le sentiment de compétence parentale et de confiance en soi. Aussi, le portage crée un attachement qui conditionne la future autonomie de l’enfant.

Lorsque l’enfant est porté, il est en contact physique. Cela l’éveille aux expériences qu’il rencontrera plus tard. Il ressent tout ce qui se passe autour de lui. Que l’expérience vécue soit bonne ou mauvaise et quelles que soient les émotions qu’elle engendrera, il la fera dans un environnement sécurisant.

Ainsi, quand sera venu le temps de l’indépendance, à chaque fois qu’il revivra une expérience connue, il l’appréhendera sereinement.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

6 commentaires

  1. Louise Gaentzhirt a dit :

    Merci pour cet article passionnant et riche en conseils! Je ne peux que confirmer que le portage m’a aidé pleinement à continuer mes activités tout en ayant mon bébé contre moi et sans contrainte.

    1. Merci Louise pour ton retour et ton témoignage.

  2. lesanimaginables a dit :

    Bonjour Aline,
    Super ton article sur le portage! Nous sommes également des adeptes de cette technique depuis que nous sommes parents. Nous avons même écrit, il y a quelques mois, un article sur notre blog pour proposer un atelier pour apprendre les techniques de portage à l’occasion d’une Baby-shower! 🤰 Cela nous parait vraiment pratique par rapport à la poussette notamment en hiver. (plus facile à transporter et beaucoup mieux pour garder bébé au chaud!) Je ne connaissais pas l’écharpe de portage pour aller dans l’eau c’est très intéressant! Merci pour ce partage!

    Emy
    https://lesanimaginables.com

    1. Merci beaucoup pour votre commentaire. Et oui, en effet c’est une bonne idée de faire un atelier portage dans le cadre d’une baby-shower. 🙂

  3. Bonsoir Aline, ton article est d’une importance capitale, car le portage du bébé en écharpe est une pratique que toute femme devrait connaître ,il est effectivement bénéfique et avantageux pour la mère et pour le bébé. Merci pour le partage de cet excellent article

    1. Merci beaucoup Esther pour ton message. Ravie que mon article t’ait plu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *