Lettre pour Adèle


Chère Adèle, 

D’abord désirée, puis portée bien au chaud dans une bulle de douceur, là déjà palpitaient les cœurs.  

Puis, à la Saint Nicolas, ta maman et toi étiez décidées à vous rencontrer. Tellement décidées, que cette nuit-là, tu as été troquée contre des chocolats !

Dès les premiers instants, le regard attendri de tes parents s’est posé sur toi, et tu as reconnu le son mélodieux de leur voix. Ils t’ont portée inlassablement, à tour de rôle, ta peau contre leur peau. Ainsi réchauffée, tu pouvais entendre les battements de leur cœur.

Dès que tu en ressens le besoin, tu t’enfouis dans l’étreinte maternelle pour profiter pleinement des tétées avec ta maman. Enveloppée dans leurs bras, ils te murmurent dans le creux de l’oreille leurs plus grands secrets. Délicatement bercée, tu te sens apaisée, et tu te laisses aller. Au fil des jours, vous vous êtes apprivoisés. Un lien s’est tissé ; une relation est née. Comme dans un rêve, un sentiment de plénitude a envahi vos cœurs.

Portée tout contre ton papa et ta maman, de jour comme de nuit, déjà, tu expérimentes. Tes sens sont en éveils, vos émotions s’entremêlent.  Là, tout un monde s’offre à toi. Auprès de tes parents, tu pourras l’explorer à l’infini. Et, petit à petit, tu les guideras, à jamais, sur le chemin de la parentalité.

Chaque difficulté, chaque épreuve rencontrée, t’aideront à grandir pas à pas et à faire jaillir le meilleur de toi.  

Chère Adèle, en ce jour de Noël, je te souhaite de vivre libre, heureuse et épanouie toute ta vie.  

Ta Fée Marraine  

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.